– Emerald Isle – V –

1 semaine déjà s’est défilé depuis mon arrivée à la chaleur de la belle Virginie.  J’ai bien profité de cette mer veilleuse et de son calme après la tempête. Mes interminables marches sur cette plage de quelques kilomètres de long, ont aussi permis à mes 2 compagnes un dépassement d’elles.  Je vous fais une confidence: « je peux mesurer à la longueur de leur garrot et je peux traduire à leur gueule bien ouverte, que c’est bien le grand bonheur de 2 chiennes libres, elles semblent sourire. » Je sais, c’est comme ça ! 😉

chiennes plages

Bonnie et la P’tite à la plage

Lancer le frisbee contre le vent
C’est une semaine du lancer du frisbee.  Vous l’ai-je déjà mentionné, j’adore lancer le frisbee contre le vent, Mais Bonnie et la p’tite jouent aussi au frisbee et elles sont assez professionnelles. Orgueilleuses, elles accentuent leur prouesse pour attraper le frisbee.  Ce disque de plastique ne pourra résister longtemps à leur mordillement.  La petite chienne  comme le dit ma maman est un « Heinz« , un heureux mélange de 57 variétés. Mais les 2 races prédominantes sont le Terrier croisé Welsh Corgy.  Basse sur patte et très agile, elle fait des bonds jusqu’à ma bouche.  Bonnie est une magnifique Golden Retreiver croisée Husky, calme, dévouée et très protectrice. Mais c’est la p’tite de 7 ans qui bosse ici, Bonnie apprend, elle n’a que 2 ans.

Je débute ma collection de trésors
Le ressac des vagues continue de porter sur le sable de grande quantité de coquillages auxquels j’y porte un grand attachement. Je débute ma collection de trésors marins et les buccins garniront joliment le tableau de bord du vieux West. J’adore ce voyage, la mer, les couleurs du soleil et des nuages, mes chiennes, la liberté et les coquillages.

tableau de bord vieux west

Tableau de bord du vieux west

Les réserves de nourriture et d’eau sont pratiquement vidées, le départ sera donc pour demain matin. Et je crois que ce sera les réserves qui dicteront la plupart du temps les départs, même si l’itinéraire en soi ne pouvant être oublié dans le calcul du temps, il faut tout de même prévoir la durée des arrêts pour arriver dans 6 mois à Vancouver.

Comme je veux profiter de la route et que les arrêts sont fréquents, la prochaine destination sera à 4 heures de distance donc 1 journée complète « on the road ».

Le changement en passant par Élizabeth City vers le sud est assez flagrant
C’est par l’autoroute 64 que je quitte la Virginie soit par l’intérieur des terres pour ensuite entrer sur le territoire de la Caroline du Nord par la route 17. Le changement en passant par Élizabeth City vers le sud est assez flagrant, je remarque une grande différence dans les matériaux des maisons: la Virginie et ses maisons en bardeaux de cèdre, et par ici, les maisons sont de briques rouge. Il y a beaucoup de gens de races noires, même beaucoup plus que les blancs, c’est eux  qui travaillent dans les champs de culture de coton, hmm !?

Puis changement de cap à l’est par la route 58 direction Esmerald Isle. Une île barrière faisant partie de la Crystal Coast longue de 51 kilomètres dont presque la moitié sont des plages protégées et Esmerald Isle est à la fin de cette barrière d’îles. Et c’est ici que j’observerai avec un grand intérêt la première chorégraphie de pélicans effleurant les vagues.

choregraphie de pelicans

Chorégraphie de pélicans

Ce qui est économique avec ce « road trip » c’est la période de l’année où j’arrive ici. Hors saison (nous sommes à la mi-novembre) donc plusieurs parcs du Gouvernement sont fermés mais les stationnements demeurent accessibles et gratuits pour dormir et ce, à quelques pas de l’océan. Arrêt de quelques jours pour relaxer sur les plages sauvages.

Prochaine destination Tybee Island et Savannah en Georgie tout en passant par la belle Myrtle Beach en Caroline du Sud.

Publicités