– Tybee Island – VI –

La petite route 17 me marquera longtemps
Ces régions du sud dessinent vraiment une toute autre image.  Jacksonville et Wilmington raisonnent encore l’esclavage par ses champs de coton et ses maisons de briques rouges. La pauvreté est omniprésente et rappelle ces affrontements entre nordistes et sudistes.   Je ne me sens pas à l’aise. Je ressens un étrange inconfort et les regards des citoyens me gênent.

En circulant dans les rues des villes et les routes de campagnes, je me sens (et je ne devrais probablement pas) je me sens une blanche raciste et porteuse des chicanes entre blancs et coupable de l’esclavage des noirs.  C’est lourd, je ne me sens pas à ma place et roulerai donc en ligne droite sans laisser la route du regard.  Une gêne m’envahit, si je pouvais, mon regard se porterait seulement au sol.

La petite route 17 me marquera longtemps, c’est la première fois de ma vie que je côtoie des milliers de personnes auxquelles j’ai envie de demander pardon sans pour autant être coupable.  Sur cette route, il n’y aura pas de photos, je ne suis pas capable. Je n’ose pas.

Je laisse la Caroline du Nord et passe maintenant vers sa petite sœur, la Caroline du Sud avec laquelle j’aimerais être un peu plus en paix et me dirige donc vers la merveilleuse Myrtle Beach par Ocean blvd deux cents kilomètres plus au sud.

Myrtle Beach
Oh! Je suis ravie.  Les gens d’origines différentes semblent être en harmonie. Le décor des petites rues est sympathique.

Les rencontres de pêcheurs, d’artistes et de voyageurs sont vraiment faciles à développer. Les gens sont heureux à Myrtle Beach.  Et c’est ici sur une plage sans nom que je poserai mes pieds nus sur une plage de sable noir et y resterai quelques jours le temps de me reposer et d’apprécier.

Myrtle Beach004.jpg

Black and white n’est qu’une époque sur pellicule
La route m’appelle, le sud m’attire, on the road again vers la belle Savannah en Georgie et Tybee Island, quelques centaines de kilomètres plus loin. Savannah a été nommé au top 10 des villes américaines à visiter.

Le vieux West se porte très bien et Bonnie et la p’tite sont très heureuses.  Savannah me fait penser à la ville de Québec, jolie, pittoresque, historique, calme, une petite ville qui fait bon y vivre.  Longeant la Savannah river, ses petites rues piétonnières sont très agréables à visiter.

Lors de mon passage, une équipe de cinéma était sur place.  Eh bien, cette fois je saisis vite fait ma caméra, car le « black and white » n’est qu’une époque sur pellicule.Savannah cinema005.jpg

Des flamands roses en plastique comme chez-nous au  Québec
Surprise d’observer dans un jardin privé (il y en a beaucoup) un couple de flamands roses. Nous sommes le 30 novembre et le thermomètre indique un chaud 85 degrés Fahrenheit. Les flamands roses apprécient cette douceur et moi aussi.

Savannah flamand006

Bien avant de les immortaliser sur pellicule, j’ai douté de leur réalité.  Eh oui ! j’ai bien cru que c’était des flamands en plastique comme chez-nous au  Québec lors des fêtes !

Ici à Savannah, on installe le vieux West dans le stationnement des bars. Nous sommes en ville, une ville sans danger et les campings sont inexistants.  Que 2 nuits ici et hop un petit détour sur la toute petite Tybee Island.


Tybee Island
Vous ai-je déjà mentionné que je suis attirée par les petites îles ?
Tybee Island n’a que 6 kilomètres carrés et c’est bien assez pour un détour.

tybee island007.jpg

À 30 km de Savannah par la 80, une route pittoresque longeant le South Channel Savannah River nous invite dans les marais. Vous pouvez vous impliquer lors de votre visite, en participant au nettoyage et à la restauration de son phare.

Cette photo immortalise bien le premier mois de mon voyage !

Une autre petite île m’attire. Son nom est étrange … deux cents km et nous y sommes

 

 

 

 

Publicités